L'association

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'association AYYEM ZAMEN est fondée en mai 2000 et constitue le cadre juridique de la création du Café Social et des Domiciles Partagés.  "AYYEM ZAMEN" est une expression qui signifie "Le bon vieux temps" en arabe. 

 

Quelques constats de départ 
Les migrants de la première heure, essentiellement des hommes qui ont émigré seuls sont arrivés à l’âge de la retraite. Ils ne retournent pas vivre au pays et continuent de séjourner en France. Beaucoup effectuent des allers-retours réguliers. Certains ont rompu les liens avec la famille.

Bon nombre de migrants âgés vivent dans la précarité. Ils sont isolés et vieillissent discrètement dans les foyers et les hôtels meublés. Ils sont exposés aux risques du mauvais vieillissement. Ils ne connaissent pas l’ensemble de leurs droits et les dispositifs d’accès aux prestations et aux services.

 

Ils ont des besoins spécifiques au grand âge, mais les réponses ne sont pas toujours adaptées.

Des lieux de rencontre en direction de ce public, favorisant le lien social, l’accès aux droits et l’intégration manquent.

 

Objet de l'association 

L’association se mobilise auprès des personnes vieillissantes, en situation de précarité économique ou de fragilité sociale, notamment celles ayant vécu une migration ; 

 

-       Elle vise à créer, coordonner et promouvoir des lieux et des dispositifs qui ont vocation à accueillir, écouter, valoriser, orienter et accompagner ces personnes pour préserver leur autonomie et permettre l’accès aux droits et le bien vieillir dans le respect de leurs choix et de leurs attentes.

 

-       Elle mène toute action, en son nom propre ou en partenariat, dont l’objectif est de favoriser l’inclusion de ce public, tant en France, qu’à l’international, notamment en Europe et dans les pays d’émigration.

 

Les valeurs du Café Social 

Les cafés coordonnés par l'association sont des lieux laïques, de mixité sociale et culturelle.

Les activités menées par le Café Social sont ouvertes sur la culture, l'intégration et la citoyenneté.

 

L'association se porte garante du respect de la laïcité républicaine en s’assurant que cet espace reste un lieu de neutralité, notamment religieuse et assure à chaque personne un accueil privilégié, sans distinction de genre, de nationalité, de religion ou d’origine ethnique.