Bienvenue sur le site du Café Social

L'association Ayyem Zamen se mobilise auprès de personnes vieillissantes, en situation de précarité économique ou de fragilité sociale, notamment celles ayant vécu une migration. 

Elle accueille, accompagne et reloge les personnes de plus de 60 ans, domiciliées à Paris, à travers 2 cafés sociaux et 8 appartements partagés. 


Café Social Belleville

Ouvert depuis le 17 janvier 2003

7 rue de Pali-Kao 75020 Paris    

Plan et horaires

Tél. 01 40 33 25 25

Café Social Dejean

Ouvert depuis le 1er avril 2008

1 rue Dejean 75018 Paris      

Plan et horaires

Tél. 01 42 23 05 93

Les Domiciles Partagés

Créés en 2014

Dispositif de colocation déployé dans les   18, 19 et 20ème arrondissements de Paris 

En savoir plus



Retrouvez nos actualités


Restitution des ateliers "Passage de témoins"

"Vivez la tête haute, ne faites pas comme nous qui avons vécu la tête baissée toute notre vie". Madame M.

1ère restitution des ateliers d'écriture "Passage de témoins" ce mardi 3 décembre, au lycée Martin Nadaud dans le 20ème arrondissement de Paris. Projet animé par l'écrivain Omar Benlaâla, mené en partenariat avec des collégiens et lycéens parisiens et soutenu par la CILPI (commission interministérielle pour le logement des populations immigrées - DIHAL).

Restitution publique prévue le 18 décembre prochain, à 14h, à l'Institut du monde arabe.

Plus d'infos très prochainement sur le site du Café Social ! 


Séjour répit en Grèce

du 19 octobre au 26 octobre 2019

Cette année pour la première fois, c’est la Grèce avec son soleil, sa riche histoire et ses oliviers que le Café Social a choisi pour son séjour répit. Pendant une semaine, 24 personnes âgées, femmes et hommes, ont pu jouer les touristes insouciants. Excursion au canal de Corinthe, visite d'Athènes et son acropole, Argolide et son merveilleux théâtre, visite des monastères et rencontre avec la population locale dans les tavernes typiques. Un grand répit dans le quotidien de ces personnes. MERCI au Groupe PROBTP pour ce formidable partenariat et à l'hôtel King Saron 4* pour leur accueil chaleureux.

 


Rencontres gérontologiques de l'AMDOR

"Habitat et environnement des personnes âgées"

L'association Ayyem Zamen a été invitée aux 29èmes rencontres gérontologiques de l'AMDOR 2000 organisées en Martinique les 3 et 4 octobre 2019 sur le thème de l'habitat et de l'environnement des personnes âgées. Lors de ces rencontres, elle a pu présenter les Domiciles Partagés comme dispositif innovant d'habitat alternatif pour les personnes âgées à plus de 240 participants, professionnels et partenaires du secteur médico-psycho-social. Un grand merci à l'AMDOR 2000 et à la FIAPA pour ces journées d'échange et de réflexion très riches.


Création d'un nouveau domicile partagé

Le 1er octobre 2019, trois personnes ont intégré le nouvel appartement proposé par l'association Ayyem Zamen dans le cadre du dispositif des Domiciles Partagés. Ce dispositif d'habitat inclusif permet aux personnes âgées isolées et en situation de précarité d'accéder (enfin) à un logement pérenne et à un accompagnement social, permettant notamment l'élaboration d'un projet de vie après le passage à la retraite. Cet appartement, refait à neuf, a entièrement été adapté et équipé par l'association Ayyem Zamen et par le bailleur social Paris Habitat. L'association Ayyem Zamen remercie chaleureusement tous les partenaires qui soutiennent ce projet et permettent son essaimage, ainsi que les généreux donateurs de la campagne de financement participatif organisée en partenariat avec les Petites Pierres.


Visite de l'Assemblée nationale

 

Jeudi 26 septembre, les adhérents du Café Social ont eu l'honneur de visiter l'Assemblée nationale et d'assister à une partie des débats parlementaires. L'association remercie très chaleureusement la députée Danièle Obono de nous avoir permis cette visite et de l'accueil qui nous a été réservé.

 


Exposition photo "Paris Goutte d'Or" d'Elena Perlino au Café Social Dejean

L'association est heureuse de vous convier au vernissage de l'exposition photographique d'Elena Perlino 📷

Vernissage de l'exposition "Paris Goutte d'Or"

Jeudi 26 septembre

à partir de 18h

au Café Social Dejean

1 rue Dejean 75018 Paris (métro Château rouge ou Barbès) 

 

Exposition proposée dans le cadre du festival Magic Barbès

visible au Café Social Dejean du 21 septembre au 31 décembre 2019


Café Social... et littéraire !

Le 1er café littéraire de l'association a connu un franc succès 

L'émotion était palpable jeudi 27 juin au Café Social de Belleville grâce à l'intervention d'Omar Benlaala, auteur du livre "Tu n'habiteras jamais Paris" qui a permis, à travers l'histoire de son père, de rendre hommage et dignité aux personnes âgées immigrées d'hier et d'aujourd'hui. Merci à lui et à nos partenaires (la DIHAL, la DAAEN et la CILPI) de nous avoir permis de proposer ce moment fort et émouvant aux adhérent.e.s de l'association Ayyem Zamen et de soutenir le développement des Domiciles Partagés.  


Le Café Social a le plaisir de vous inviter à son premier café littéraire autour de l'ouvrage "Tu n'habiteras jamais Paris" en présence de l'auteur Omar Benlaala

C’est le récit de deux trajectoires, de deux maçons exilés dans la capitale, Paris. 150 ans les séparent et pourtant leurs récits de vie se croisent dans le même quartier, se rencontrent aux travers les mêmes luttes et se ressemblent au point de ne plus savoir de qui le narrateur parle. Le 18 avril dernier, Omar Benlaala a reçu le prix littéraire 2019 de la Porte Dorée au musée national de l'histoire de l'immigration. 

Pour en savoir plus : France Culture ou TV5 Monde


Le Café Social sur France Inter

"Une vie de labeur, de discrétion, de solitude pour ceux qui souvent ont laissé la famille dans leur pays d'origine pour venir travailler en France. À Paris, une association aide ces invisibles âgés et précaires. Reportage dans le café où ces vieux migrants retrouvent un peu de réconfort et d'aide."

En mars 2019, Vanessa Descouraux, journaliste de France Inter, réalise un remarquable reportage sur le Café Social et les Domiciles Partagés mettant en lumière les actions menées par l'association Ayyem Zamen pour améliorer le quotidien des immigré.e.s âgé.e.s. Pour accéder au reportage, cliquer ici


Départ à la retraite de Moncef Labidi

Vendredi 5 avril, adhérents, bénévoles et salariés de l'association Ayyem Zamen étaient réunis pour fêter le départ à la retraite de Moncef Labidi, directeur et fondateur des cafés sociaux et des domiciles partagés.

Depuis plus de 15 ans, Moncef Labidi a travaillé sans relâche pour offrir des lieux d'accueil, une écoute, un toit, un sourire, aux personnes âgées immigrées et pour tenter de les sortir de l'invisibilité. Les adhérents étaient nombreux pour lui rendre hommage et le remercier, avec une grande émotion, pour son engagement passé toutes ces années à leurs côtés. 


Texte écrit et lu par Saïd Laoubi, adhérent du Café Social, à l'occasion du départ à la retraite de Moncef Labidi

Monsieur Moncef Labidi prend sa retraite.

C’est un homme pour qui nous avons tous beaucoup d’estime, de respect et de considération. Je tenais à dire quelques mots à cette occasion. Je m’accorde la liberté de penser que ce que je vais dire est partagé par l’ensemble des membres de notre association.

Du point de vue strictement personnel, je ne sais pas grand-chose de Monsieur Moncef par contre, je peux je peux largement parler de lui par rapport à son œuvre, par rapport à son implication dans cette institution qu’on connait, qu’on pratique et à laquelle on appartient depuis un certain nombre d’années.

Moncef n’est pas quelqu’un de particulièrement bavard, vous avez pu le constater peut-être, les hommes d’action et de décision le sont rarement et il l’est encore moins quand il s’agit de sa vie personnelle.

Cependant par un effet probable du hasard, j’ai eu droit un jour à un exposé fort bref mais suffisant pour que je sois impressionné. Un récit qui m’a conduit à me dire que si l’ordre international du mérite existait, il lui reviendrait de droit et que, si cet ordre n’existait pas il faudrait l’inventer pour lui remettre bien qu’il soit réfractaire à toute distinction honorifique d’où qu’elle vienne.

Pour aborder le vif du sujet, je vous invite à regarder autour de vous cette mosaïque d’ethnies, de couleurs, de religions que cette association, notre association est parvenue à réunir, à rassembler.

Nous sommes là, musulmans, chrétiens, juifs, animistes, bouddhistes, athées et autres probablement et nous formons une même communauté, une communauté de personnes pour qui il est heureusement recommandé, sinon exigé, de laisser son idéologie et sa religion au vestiaire si j’ose dire. 

Donc une communauté unie par un seul et même lien la couleur de nos cheveux : la communauté des cheveux gris, unie par l’abandon, la détresse, de la solitude, l’angoisse légitime du lendemain, le désarroi face à une administration impitoyable et un environnement qui peut parfois être hostile. 

La peur de la déchéance que certains des nôtres ont subi et à qui nous avons pu porter secours car Ayyem Zamen n’existait pas encore.

J’avoue que la première fois que j’ai entendu cette appellation, j’y ai vue de la mélancolie, parfois quand on évoque « elzamen » c’est suivi d’un soupir car on fait le lien par rapport à toute la nostalgie qui va avec. J’opposais ce terme à celui « d’ayyem el farh » : « les jours heureux ou de joie ». Car le Café Social fondé par Moncef Labidi à souvent orné et orne encore et pour longtemps je pense de sourires d’apaisement, les visages d’un grand nombre d’entre nous, par une présence, un conseil, une démarche, un soutien, une assistance, une activité et Dieu sait s’il en existe.

Depuis la constitution d’un dossier administratif en bonne et due forme, jusqu’à ces merveilleux voyages annuels en passant par des activités en tous genres : bibliothèques, cinémas, théâtres, ateliers divers de châteaux, jardins partagés, repas annuels, sans oublier les domiciles partagés fleuron du Café Social et innovation passionnante. Toutes ces activités auxquelles chacun de nous peut participer à peu de frais et même souvent gratuitement. 

Mais comment ne pas évoquer l’implication purement humaine de Moncef à cette œuvre.

Lors d’une exposition à la Mairie du 18ème, j'ai lu un texte de Moncef parlant de la situation effroyable d’un vieil immigré isolé j’ai lu l’émotion intense, poignante qu’il éprouvait en lui prodiguant des gestes et des paroles d’apaisement, d’accompagnement et j’ai lu aussi sa grande tristesse de ne pouvoir faire plus. Car il arrive parfois qu’on ne peut pas faire plus malheureusement. 

Je l’ai vue quelques fois et même souvent entourer de son bras un vieil adhérent et l’entrainer dans le fond du local pour recueillir ses confidences et savoir ce qui n’allait pas pour pouvoir l’aider et chacun sait que chez les gens de notre âge et de notre condition il y a souvent quelque chose qui ne va pas.

J’ai vue parfois Moncef consoler un membre de notre association en larme, effondrer, à bout de force, à bout d’espérance. 

Pour avoir lu ou vu cette humaine disponibilité, cette solidarité à fleur de peau, cette humanité qui est en vous mon cher Moncef, je ne crois pas au jour d’aujourd’hui à votre retraite définitive. 

Je vous devine au contraire bouillonnant de projets. Des projets empreints du besoin permanent d’être à l’écoute des autres, principalement des plus démunis. Et de cette volonté de veiller, d’être attentifs à ces ilots contre les souffrances, sociales, morales, humaines que sont les cafés sociaux dont vous êtes un ardent initiateur.

Vous nous avez appris qu’il n’y a pas de fatalité, qu’il y a toujours une issue au malheur. Et c’est principalement le jour de votre départ que me revient a l‘esprit avec plus d’acuité le sens de ce qui a été le leitmotiv de la mission que vous vous êtes assigné en fondant le Café Social.  

La SOLIDARITÉ et le terme englobe une multitude d’action, la bataille contre l’isolement, l’exclusion, le sectarisme, l’ignorance, le mal logement, les mauvaises conditions de vie. Et votre implication dans le combat des femmes pour l’égalité dans tous les domaines n’est pas des moindres.

Mon cher Moncef, je pourrais passer des heures à énumérer vos mérites, mais je trouve plus raisonnable de m’arrêter là pour aujourd’hui.

Pour terminer, je vous dirais ceci : soyer fier de tout ce que vous avez accompli ! Soyez fier aussi de laisser derrière vous une garde unie, sympathique, efficace, compétente et déterminée. 

Alors Moncef… merci de la part de tout le monde et au revoir.

Saïd Laoubi 


Retour sur le colloque du Café Social

Jeudi 28 mars 2019 s'est tenu le premier colloque de l'association Ayyem Zamen au Pavillon Carré de Baudouin sur le thème « Immigré.e.s âgé.e.s, droit au bien vieillir ».

Cette journée, dédiée aux partenaires et professionnels de l'action sociale et médico-sociale a été un véritable succès.

Elle a permis de mettre en lumière les spécificités du public migrant âgé et de réfléchir aux outils d'accompagnement et dispositifs de logement pour favoriser une prise en charge globale et continue des besoins. Grâce aux interventions de chercheurs, responsables de structures et travailleurs sociaux, de nombreux sujets ont pu être abordés : mal logement, isolement, fracture numérique, perte d'autonomie, troubles cognitifs et fin de vie.

L'association Ayyem Zamen remercie chaleureusement l'ensemble des professionnels, des partenaires, des intervenants et des élus qui ont participé à cette journée, et notamment : Madame Frédérique Calandra, Maire du 20e, Madame Galla Bridier, Adjointe à la Maire de Paris chargée des seniors et de l'autonomie et Madame Claudine Bouygues, conseillère de Paris. Le Café Social remercie également la Mairie du 20e pour la mise à disposition du très agréable Pavillon Carré de Baudouin, ainsi que le groupe Malakoff Médéric Humanis et la Fondation BTP PLUS pour leur soutien dans l'organisation de cette journée.


Pour en savoir plus : 

Lire le manifeste "Droit au bien vieillir" écrit par Moncef Labidi, créateur du Café Social

Voir l'extrait de la lecture du manifeste par Lyes Salem, comédien et réalisateur 


Crédit photo : Janos Kaldi/Mairie du 20e


Le Café Social heureux lauréat du concours HabitâgeS de Malakoff Médéric

L'association Ayyem Zamen a eu le plaisir de se voir décerner le 1er prix de 10 000€ ainsi que le prix "Habitat inclusif" de 5 000€ de l'appel à projet HabitâgeS de Malakoff Médéric pour son projet Domiciles Partagés "de solitaires à solidaires". 

Un grand merci pour ce soutien crucial qui lui permettra de poursuivre son action auprès de personnes âgées en situation d'isolement et de grande précarité. 


Retour en images sur les journées des Femmes du Café Social

Merci à tou.te.s pour votre participation aux journées des femmes au Café Social. De beaux moments de rencontre et de partage autour des droits des Femmes ! Un merci tout particulier : aux femmes adhérentes de l'association Ayyem Zamen, à Leila Mesbahi, Mah Traoré, Amnesty International, L'association la Source, l'Accorderie de Belleville, l'artiste Fasto et le groupe Les Orecchiette ! 


Nouvelle édition des journées des Femmes du Café Social !

Partenaires et ami.e.s du Café Social, vous êtes chaleureusement convié.e.s à participer aux journées des Femmes du Café Social ! La journée du jeudi étant réservée aux adhérentes de l'association, retrouvez nous Vendredi 15 mars pour une table ronde et un ciné club dédiés aux droits des femmes et Samedi 16 mars pour un brunch participatif suivi d'un concert de musique italienne et d'un atelier participatif avec l'artiste Fasto !


Colloque du Café Social

L'association AYYEM ZAMEN vous invite à participer au colloque du Café Social organisé

jeudi 28 mars 2019, de 10h à 17h30, à l'Auditorium du Pavillon Carré de Baudouin

Pour vous inscrire, merci de renseigner ce formulaire avant le 22 mars 2019


Le Temps d'un café

Les histoires commencent souvent au fond d’une tasse, contre la vitre d’un café

A partir des témoignages de personnes âgées, adhérentes du Café Social, les élèves du lycée Jacques Brel nous font revivre les vies de ces hommes et femmes immigré.e.s, dans le Paris des années 70, à travers une pièce de théâtre qu’ils ont écrite et montée ensemble.

Histoires entrecroisées de voyages chaotiques, de rêves contrariés, de débrouille acharnée et d’heureuses rencontres. Mais surtout histoire de partage entre deux générations, débutée il y a un an autour d’un café et qui se prolonge aujourd’hui sur les planches d’une scène de théâtre.

Par : les adhérent.e.s du Café Social, les élèves du lycée Jacques Brel et la Compagnie Le Double des Clefs. 

 


Réussite de la campagne de financement participatif des Domiciles Partagés

15 000€ ont été récoltés grâce à la générosité de 112 donateurs sur la plateforme de crowdfunding des Petites Pierres

C'est avec bonheur et soulagement que nous vous annonçons la réussite de la campagne de financement participatif des Domiciles Partagés. 

Nous avons finalement réussi à collecter 15 000€ via la plateforme de crowdfunding des Petites Pierres grâce à la générosité de 112 donateurs ! 

Grâce à vous, le Café Social va pouvoir équiper 2 nouveaux Domiciles Partagés qui pourront accueillir de manière durable 6 personnes âgées en situation de précarité et d'isolement dès cet été. 

Un grand merci à tous pour votre participation ! 

Ensemble, continuons le combat pour le droit à la dignité et au bien vieillir des migrants âgés. 


Les Domiciles Partagés en vidéo

Découvrez l’univers des colocations solidaires grâce à la vidéo réalisée en partenariat avec Les Petites Pierres

Plus que quelques jours pour participer à notre campagne visant à financer l’aménagement de 2 nouveaux Domiciles Partagés 🏡 sur la plateforme de crowdfunding LesPetitesPierres

Découvrez l’univers des colocations solidaires en visionnant la vidéo du projet réalisée avec le soutien des Petites Pierres. Votre participation permettra à 6 personnes âgées isolées et précaires d'être relogées en 2019. 

 


Cette année, c'est aux couleurs et saveurs de l'Inde que le Café Social a fêté la fin de l'année avec ses adhérent.e.s ! Merci aux musiciens et au cuisinier pour cette formidable journée ✨


Campagne de financement participatif des Domiciles Partagés

Nous arrivons bientôt à la fin de notre campagne visant à financer 2 nouveaux Domiciles Partagés 🏡 sur la plateforme de crowdfunding LesPetitesPierres

Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien !

Il ne nous reste plus que quelques jours pour permettre à 6 personnes âgées isolées et précaires d'être relogées en 2019 à travers l'ouverture de 2 nouveaux appartements partagés.

Alors cette année, empruntez les habits du Père Noël 🎁 et offrez un toit à une personne dans le besoin en cliquant ici Dons doublés (1€ versé = 2€ donnés au projet) + Déduction fiscale de 75%

Merci d'avance pour votre générosité !


Podcast de Vivre FM "Un café et un appart' pour une toute petite addition"

Dans son reportage audio, Virginie Leydier nous présente l'association Ayyem Zamen et le projet des Domiciles Partagés

 

En écoutant ce reportage, vous pourrez entendre Alexandre Blandin, accueillant animateur du Café Social Dejean, nous expliquer le projet du Café Social et des Domiciles Partagés

Pour écouter l'émission, cliquer ici

 

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! 

Pour soutenir les Domiciles Partagés,

retrouvez le Café Social sur la plateforme de

financement participatif Les Petites Pierres

 

Vos dons sont doublés (1€ versé = 2€ donnés au projet) + Déduction fiscale de 75%

 

Merci d'avance de votre soutien !


Retour du séjour en Andalousie

Cette année et pour la deuxième fois, c’est l’Andalousie avec sa luminosité, ses couleurs et son dialecte que la Café Social a choisi pour son séjour répit. Pendant une semaine, 24 personnes âgées, femmes et hommes, ont pu faire les touristes insouciants. Sortie en mer, récital de Flamenco, visite de Grenade et de l'Alhambra. Un antidépresseur dans le quotidien de ces personnes qui ont renoncé à tant de choses. MERCI à PRO BTP VACANCES pour ce formidable partenariat.


Embellissement participatif du Café Social de Belleville

Découvrez "les nouveaux visages" de la rue Pali Kao

 

Quelques semaines après l'inauguration de la fresque et des jardinières du Café Social Dejean, c'est avec plaisir que le Café Social de Belleville a accueilli l'artiste DACRUZ, du collectif de street art CULTURES PAS SAGES, pour son projet d'embellissement participatif soutenu par la Ville de Paris, en partenariat avec Paris Habitat. Durant une semaine, l'artiste s'est immergé dans la vie de l'association afin de rencontrer l'équipe, les adhérent.e.s et les bénévoles. Après ces quelques jours riches en échanges et en découverte, les adhérent.e.s ont pu s'essayer au graffiti pour exprimer la "Bienvenue" aux visiteurs, habitants du quartiers et nouveaux adhérent.e.s dans plus de 10 langues différentes !


C'est la rentrée ! Sortez vos agendas

CHIBANIS D’ICI ET D’AILLEURS - Projections, discussion, goûter oriental, musique

 

En partenariat avec le Café Social

Au bar restaurant le Lieu-dit, 6 rue Sorbier 75020 Paris (métro Ménilmontant) 

Dimanche 30 septembre, à partir de 15h30 

en savoir plus sur l'événement 


Et bientôt à la Mairie du 18e "Histoires d'ici Mémoires d'ailleurs" organisée en partenariat avec l'association Ayyem Zamen et le CLIC Paris Nord-Ouest à l'occasion de la Semaine Bleue

Du 22 septembre au 5 octobre, la Mairie du 18e vous invite à découvrir des démarches artistiques mettant en lumière des personnes âgées migrantes qui ont posé leurs bagages dans le 18e arrondissement où elles ont construit leurs nouvelles vies. Pour en savoir plus sur l'événement cliquer ici


Cet été, le Café Social reste ouvert

Nous continuerons de vous accueillir aux cafés et aurons le plaisir de vous proposer des activités et sorties adaptées à la chaleur (jardin, ateliers création, etc.). Profitez-en !

Du lundi au vendredi, de 9h30 à 17h30, au Café Social Belleville et au Café Social Dejean 

Le jeudi au jardin partagé des Murs à Pêches, à Montreuil (cafés fermés). 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter l'équipe ou à cliquer ici


Embellissement participatif du Café Social Dejean

Grâce au soutien de la Ville de Paris, le Café Social Dejean se refait une beauté !

Après d'importants travaux de remise au propre, des ateliers collectifs ont été réalisés avec les professionnel.le.s engagé.e.s dans le projet. A partir de ces échanges, les artistes Katjastroph et Claire Courdavault ont pu créer une fresque murale représentant la vie du quartier, de l'association et de ses adhérent.e.s. La menuiserie solidaire Extramuros a construit et installé des jardinières géantes le long de la rue Dejean et de la rue des Poissonniers. Et le paysagiste Benjamin Mesnager organise depuis 2 semaines des ateliers jardinage avec les habitant.e.s.


Venez faire la fête avec nous !


Sortie en Bourgogne, journée pluvieuse mais heureuse !

C'est la tradition du Café Social, chaque année, les adhérent.e.s de l'association se réunissent pour une journée complète à la campagne ou à la mer. 

La destination retenue après 15 jours de vote était la Bourgogne avec, au programme, des visites :

- de Guédelon, chantier médieval de construction historique d'un château fort

- des P'tits Cabris, ferme située en plein coeur de la Puisaye, dans le village de Drues-les-belles-fontaines.... Sous la pluie donc, mais avec le sourire !


Soirée théâtre-débat, organisée dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, le 15 juin prochain, en partenariat avec ALMA Paris


C'est avec grand plaisir que l'association Ayyem Zamen vous convie à une


Monsieur Habassi est décédé à l'âge de 89 ans. Les intimes l’appelaient Aam Taïeb. Aam Taïeb était donc ce vieux tunisien du sud, venu travailler en France. Il habitait le quartier de Belleville qu’il affectionnait tant. Quand le Café Social a ouvert ses portes, en 2003, il était parmi les premières personnes à découvrir ce lieu dédié aux immigrés âgés. Il a adopté le lieu et en a fait son quartier général. Il était connu de tout le monde, un véritable personnage, mieux une star. On aimait son humour, sa gentillesse. Bon comme le bon pain.  D’ailleurs, dans une vie antérieure, il était livreur de pain. Il avait toujours un sourire d’avance et des mots très gentils pour tous.

Pourtant, la vie ne lui a pas fait de cadeau, loin de là. Le suicide de son fils, parti trop tôt, l’a plongé dans une immense douleur. Aam Taïeb n’a jamais autant désiré que de vivre en paix et revenir une dernière fois pour dire adieu à sa Tunisie qui lui manquait tant. Il n’y était pas retourné depuis de nombreuses années. C’est dans pareille circonstance que l’émigration est un drame. Plusieurs sont partis dans la solitude. Nombreux sont les immigrés qui ont été retrouvés à l’odeur, dans leur chambre de foyer. Beaucoup de corps qui ne sont plus réclamés par la famille, séjournent longtemps dans les morgues. Amm Taïeb qui suppléait la mort de l’emporter dans son sommeil a fini par être entendu. Il n’a pas souffert. Il ne s’est plus réveillé, un jeudi à l’aube. Il est parti discrètement, sans faire de bruit.


Fête des femmes du Café Social 2018

Une semaine riche en rencontres, saveurs et musique au Café Social, avec l'édition 2018 des journées des Femmes ! La vente des poupées frimousses, cousues main par nos adhérent.e.s, permettra de participer au financement de la prochaine campagne de vaccination de l'Unicef. Un immense merci à toutes les adhérent.e.s, ainsi qu'aux bénévoles et ami.e.s d'Ayyem Zamen pour leur engagement. 


Sortez vos agendas...Voici le programme des journées des Femmes du Café Social !

Partenaires et ami.e.s du Café Social, vous êtes chaleureusement convié.e.s à participer au Brunch participatif, solidaire (vente des poupées fabriquées par les adhérent.e.s au profit de l'UNICEF) et musical de l'association AYYEM ZAMEN : Samedi 17 mars 2018, à partir de 12h30, au Café Social de Belleville. 


Anne HIDALGO, Maire de Paris et Eric LEJOINDRE, Maire du 18ème arrondissement, en visite au Café Social Dejean à l'occasion du lancement de PARIS RESPIRE dans le cadre de l'embellissement du quartier de Château Rouge


Galla Bridier, Adjointe à la Maire de Paris chargée des questions relatives aux seniors et à l'autonomie, en visite au Café Social de Belleville


Récital de santour iranien au Café Social de Belleville avec le talentueux musicien Reza Madani, merci à lui.


Les administrateurs-trices, les adhérent-e-s, les bénévoles et l'équipe de l'association AYYEM ZAMEN vous souhaitent une heureuse nouvelle année !