L'accompagnement social, de l'écoute au suivi

L’accueil social généraliste est la porte d’entrée du Café Social.

L’équipe assure un travail d’accompagnement, de suivi et de veille sociale.

Ce volet participe également à réinstaurer du lien et à réinscrire les personnes âgées isolées dans un tissu social.

 

 

Un accueil administratif et social généraliste, sans rendez-vous, en matinée

L’accueillant animateur évalue la demande de la personne en premier lieu et va, selon le protocole d’accueil défini, soit l’informer, soit la réorienter (vers l’extérieur, vers l’assistante sociale ou vers un.e bénévole), soit directement traiter la demande de la personne.

Le flux des personnes fréquentant la permanence sociale ne faisant qu’augmenter ces dernières années, une médiatrice sociale vient en renfort pour appuyer l’équipe deux fois par semaine lors des permanences sociales.

Ponctuellement, des bénévoles prêtent également main forte à l’équipe et permettent de prendre en charge certaines demandes administratives définies dans le protocole d’accueil. Les bénévoles proposent aussi des séances de tri de papiers, travail long et fastidieux, mais nécessaire à la constitution des dossiers de retraite.

L’assistante sociale, responsable de la permanence sociale, est référente du suivi des personnes dont la situation nécessite un accompagnement social (file active de 250 dossiers par assistante sociale, chiffre qui dépasse largement la moyenne admise dans les services sociaux publics). Elle exerce aussi une veille sociale sur les situations des personnes les plus vulnérables. Enfin, elle propose des sessions d’informations collectives et de sensibilisation sur l’accès aux droits.

 

Des entretiens d’accompagnement et de suivi social, sur rendez-vous, avec l’assistante sociale, l’après-midi

Les demandes sociales du matin qui nécessitent un approfondissement avec l’assistante sociale font l’objet d’une prise de rendez-vous. Les délais d’attente pour un entretien avec l’assistante sociale sont compris entre 1 et 2 semaines dans chaque café. Lors de cet entretien, l’assistante sociale va tout d’abord procéder à une évaluation de la situation sociale de la personne et de ses besoins (formulés ou non). Elle élaborera ensuite un plan d’action et d’accompagnement avec la personne qui nécessitera souvent plusieurs rendez-vous (3 à 4 interventions minimum).

Accompagnant des personnes âgées migrantes, souvent analphabètes, l’association s’est progressivement spécialisée dans la constitution et l’aide au passage de la retraite. Cependant, les difficultés s’accumulent souvent pour ce public longtemps éloigné des dispositifs sociaux classiques (difficultés de santé, conditions de logements indignes, interruption des revenus, situations de surendettement, isolement social, etc.).